Lifestyle

Jeûner pour se détofixier

img_1093[1]

Cela fait plus de 5 ans maintenant que je pratique le jeûne hydrique d’une durée de 1 à 3 jours, deux fois par an, en janvier après les fêtes, et l’été au début de mes vacances.
J’ai commencé en 2012 parce que j’en ressentais le besoin : besoin de me nettoyer de l’intérieur, besoin de mettre tout mon être sur pause comme pour arrêter le temps, pour recharger mes batteries. Mon corps est maintenant habitué et j’en ressens les bienfaits. Après ma période de jeûne, je retrouve une belle énergie pour commencer une nouvelle saison trail, et mon système digestif qui a été mis sur pause se porte mieux.

Qu’est-ce que le jeûne hydrique ?
Le jeûne hydrique consiste à ne pas manger du tout, mais à boire de l’eau, des tisanes ou des bouillons de légumes ( ne pas boire de jus de fruits car le pancréas et le foie ne seraient alors pas au repos. Eviter aussi le thé et le café ). Pour ma part, je mise essentiellement sur l’eau et les tisanes et ça me suffit. J’essaie de boire un bol de 20 cl toutes les heures ou toutes les 2 heures, pour rester hydratée, ne pas sentir la sensation de faim et éliminer les toxines plus facilement.

Comment se lancer dans son premier jeûne ?
Se lancer dans son premier jeûne, c’est un peu comme se lancer dans son premier trail …Bien sûr, on ne se lance pas dans un jeûne du jour au lendemain.
D’abord, il faut être en forme et ne pas avoir de problèmes de santé ou de troubles de l’alimentation. Si vous avez un doute, je vous recommande de consulter votre médecin au préalable.
Ensuite, il faut se sentir prêt(e) mentalement et physiquement, et il faut s’organiser pour pouvoir le faire correctement.
Si vous êtes invités chez des amis ou si vous êtes en déplacement, ça va être compliqué de se lancer dans son premier jeûne car vous allez être tentés de manger, et vous ne serez pas au calme pour le pratiquer sereinement.
Si vous êtes sportif(ive), il faudra éviter de jeûner en pleine période d’entraînement intensif, mais plutôt l’organiser en inter-saison, au calme.

Jeûner, c’est bien sûr mettre son système digestif au repos total et ainsi régénérer ses cellules, mais au-delà de ça, c’est aussi et surtout un moment pour soi, un moment de détente, un moment où l’on met enfin le temps sur pause. C’est notamment cette expérience du jeûne qui m’intéresse plus particulièrement !
Toute l’année, c’est la course contre la montre. Quand je jeûne, le temps s’arrête et j’en profite pour passer un moment cocooning.

Comment organiser sa période de jeûne ?

1- Programmer sa période de jeûne
Je bloque un jour ou deux dans mon calendrier pour pratiquer mon jeûne et je sais que je ne prévoirai rien d’autre à ce moment-là. Et je n’oublie pas de prévenir mon entourage ^^. ( Pour ça j’ai de la chance, mon homme jeûne aussi de temps en temps donc il me comprend. On ne le fait pas en même temps car nous n’avons pas le même emploi-du-temps, mais c’est un vrai soutien ).
A partir du moment où j’ai calé la date, mon esprit va s’y préparer naturellement, et je sais que je pourrai le pratiquer sereinement, sans encombres. Comme en sport, on appelle ça la préparation mentale 😉

2- Préparer son corps une semaine avant de jeûner
Evitez de surcharger l’organisme en toxines avant de jeûner : diminuez progressivement la consommation de viande, de plats industriels, de sucreries et d’alcool la semaine avant. Privilégiez le poisson, les légumes, les céréales complètes, les fruits.
La veille du jeûne, prenez le temps de décorer votre assiette, de manger, de regarder votre assiette colorée, de savourer chaque bouchée, comme une célébration, pour se préparer mentalement.

3- Préparer le jour J
Pour que votre journée de jeûne soit une journée agréable, prévoyez des activités douces ! Vous verrez, quand on ne mange pas ( et donc quand on ne cuisine pas ), on a beaucoup de temps libre ! Alors occupez-vous 😉
Achetez-vous un bon livre, un DVD, des bonnes tisanes bio, etc.
Si vous souhaitez vous préparer un bouillon de légumes, n’oubliez pas d’acheter les légumes ( carottes, poireaux, oignons, navets, etc. ) que vous ferez bouillir dans une grande casserole d’eau ( ne pas saler ). Réservez le bouillon dans un contenant au réfrigérateur pour qu’il soit déjà prêt pour le jour J.
Rangez tout ce qui pourrait être susceptible de vous faire flancher. Ne laissez pas d’aliments en vue, rangez les bonbons, les biscuits, etc.
Mettez bien en évidence vos tisanes, mugs ou thermos, et bouteilles d’eau.

4- Le jour J : votre premier jour de jeûne !
Le matin, vous vous levez. Machinalement, votre première envie sera de vous préparer un bon petit déjeuner. Mais votre esprit va se souvenir que ce jour-là, vous jeûnez !
Préparez-vous un gros bol de tisane et prenez le temps de le boire pour préparer votre système digestif à se réveiller. Vous allez avoir faim, ce qui est tout à fait normal.
En buvant votre gros bol de tisane, vous sentirez déjà un peu moins la faim.

Le matin, occupez-vous. Prenez le temps de vous doucher, de prendre soin de vous dans la salle de bain ( gommage du visage, masque visage, épilation ) et de vous préparer.
Buvez une tisane toutes les heures et dès que la sensation de faim apparaît.
Pour ma part, c’est souvent le matin jusqu’à 12h que j’ai faim, et je ressens parfois à ce moment-là un petit mal de tête, qui s’efface heureusement après 30 minutes.

Profitez ensuite de la journée pour lire, pour regarder un bon film à la TV, pour appeler des ami(e)s, pour trier vos papiers, pour faire la sieste, pour faire des choses que vous n’avez pas le temps de faire ordinairement.
S’il fait beau, vous pouvez marcher un peu ( en mode cool ) pour vous détendre et prendre l’air. Emportez alors avec vous une petite bouteille d’eau.
Quand je jeûne, j’en profite aussi pour méditer, pour penser à mes proches, pour repenser aux trails auxquels j’ai participé, à tous les bons moments que j’ai passés avec ma famille et avec mes amis … pour prendre simplement conscience de mon existence sur cette terre.
Vivez le jeûne comme une expérience positive !
Néanmoins, si vous vous sentez vraiment pas bien, et que cette expérience ne vous plaît pas, cela ne sert à rien d’insister. Coupez le jeûne en mangeant un fruit par exemple.

Le soir, si la faim réapparaît ou si vous avez peur de partir au lit le ventre vide, buvez votre bouillon de légumes bien chaud jusqu’à ce que la sensation de faim s’atténue.
Vous pouvez déjà être fier ( fière) de vous et dormir l’esprit tranquille. Demain sera un autre jour et vous aurez déjà oublié cette journée de privation 😉
Ce qui est sûr, c’est que vous allez beaucoup éliminer durant toute la journée en allant aux toilettes régulièrement. Et il se peut que vous vous leviez la nuit pour y retourner.

5- Le lendemain
En général, quand je me lève le lendemain, je ne ressens pas la grosse faim, même si je n’ai rien mangé la veille. Mon système digestif s’est bien mis au repos.
Mais chaque organisme est différent. Certains n’auront pas faim tandis que d’autres auront une faim de loup !
Ce jour de reprise alimentaire doit être léger pour réveiller votre système digestif en douceur et pour continuer à bénéficier des bienfaits du jeûne.
De plus, votre corps ayant été privé de nourriture, il va avoir tendance à stocker les sucres et les graisses ingérées pour faire des réserves pour la prochaine période de disette. C’est pourquoi, il est conseillé de ne pas manger trop gras ou trop sucré le lendemain du jeûne.
Mangez du poisson, des légumes, des céréales complètes. N’abusez pas trop des fruits et évitez le café, le thé, la viande, les plats en sauce et les plats industriels.

Vous verrez, la reprise alimentaire après un jeûne est une expérience enrichissante !
Les sensations gustatives sont décuplées après une journée de jeûne. Tout ce que vous mangez a une saveur intense et incroyable. C’est un vrai plaisir de se réalimenter et on a envie de prendre son temps à table !

Si vous êtes sportif(ive), reprenez votre entraînement progressivement.
Vous pouvez attendre 4 jours avant de reprendre des séances d’entraînement un peu plus intensives.

 

J’espère en tous cas que si vous vous lancez dans votre premier jeûne, vous le vivrez aussi bien que moi, et que vous en ressortirez en pleine forme !

 

 

 

 

 

5 commentaires sur “Jeûner pour se détofixier

    1. Merci pour ton message Maeva. J’ai longtemps hésité à parler du jeûne car c’est encore un sujet tabou de nos jours, mais je suis convaincue de ses bienfaits pour se régénérer mentalement et physiquement. Au plaisir de te lire.

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour tes précisions Amandine. Je pense que chacun fait ce que bon lui semble de son corps tant que il ne se fait pas du mal. Tu as très bien fait de parler de ce sujet ☺️

        Aimé par 1 personne

  1. Ton article est apaisant. A me donner l’envie de jeûner.
    Ce que je ne ferai pas. Sauf en cas de maladie mais c’est différent.
    20 ans de jeûne anorexique, convaincue de ma splendeur, de ma force etc…et la grosse difficulté à me réalimenter le jour où j’ai compris que me faire du mal ne solutionnerait pas mes problèmes, me font éviter cette pratique.
    Ne pas manger n’est jamais un souci pour moi. J’ai rarement faim.
    Mais ensuite ? Je pense sincèrement avoir résolu l’origine du trouble mais au cas où ce ne serait pas le cas, je préfère manger, même si c’est léger.
    Mais ça m’a régénérée. Je ne peux pas le nier.
    Bon jeûne et prends soin de toi.

    J'aime

    1. Bonjour Annawenn,
      Merci pour ton message et pour ta sincérité.
      Si tu as souffert d’anorexie pendant longtemps, je ne recommande effectivement pas de pratiquer le jeûne.
      Jeûner ne résout malheureusement pas les problèmes. Il faut au contraire être en harmonie avec son corps et avec son esprit pour qu’il soit bénéfique et vécu de façon positive. J’espère sincèrement que tu vas mieux et que tu as trouvé la source de ton anorexie.
      Prends soin de toi.
      Amandine

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s