Randonnée

Randonnée entre Gaube et Marcadau

IMG_9315

Depuis le temps que je voulais faire découvrir les Pyrénées à ma soeur…
Le week-end du 15 et 16 septembre, la météo était au beau jour en montagne, alors nous n’avons pas hésité. Direction Cauterets pour un week-end randonnée de 2 jours. 🙂

Le départ se fait depuis le Pont d’Espagne après Cauterets.
C’est donc très facile pour trouver le point de départ.
En été, il y a du monde et il se peut que le parking soit plein.
J’y vais donc en général au mois de juin ou au mois de septembre. En été, je choisis d’autres randonnées moins fréquentées.

Cette randonnée nécessite une bonne condition physique et une très grande vigilance entre le refuge des Oulettes de Gaube et le col d’Aratille.

Etape 1 :
Pont d’Espagne > Refuge des Oulettes de Gaube
2h45 de marche.

1. Au fond du parking du Pont  d’Espagne ( 1460m ), passez sous le porche du bâtiment d’accueil et avancez sur l’ancienne route.
Avant la cascade du Pont d’Espagne, prenez à gauche le premeir sentier ( panneau refuge Oulettes de Gaube ). Très bien tracé, le sentier grimpe d’abord en lacets sous les sapins pectinés et pins sylvestres.
Vous passez presque sans vous apercevoir au-dessus du petit plan d’eau  des Huats et vous avancez maintenant dans la vallée de Gaube entre troncs et dalles de granit.
1h de marche.

2. La réputation du lac de Gaube ( 1731m ) n’est plus à faire et attire de nombreux vacanciers. Au fond de la rectiligne vallée de Gaube, on aperçoit déjà une partie du versant Nord Du Vignemale.
Un bon sentier contourne le lac par la droite ( rive gauche ) en passant au milieu des blocs. Il se prolonge au-dessus du lac ( ignorez une première passerelle ) et emprunte la seconde passerelle sur votre gauche ( belle vue sur le lac ). Sur l’autre rive, le sentier laisse à gauche la cabane du Pinet et poursuit la douce ascension parallèle au gave de Gaube.
Après deux ressauts successifs, vous découvrez la cascade d’Esploumouse (1949 m). Bientôt, à la base d’un plateau, empruntez un pont ( 1980 m ) pour passer en rive gauche et remontez deux plateaux successifs. En décor de fond, impossible de manquer la face du Vignemale.
Le sentier vient à bout d’un ultime ressaut en s’échappant à droite d’une ravine et atteint le Refuge des Oulettes de Gaube.
2h45 de marche

3. Le refuge des Oulettes de Gaube ( 2151m ), est idéalement placé face au versant Nord le plus connu et le plus esthétique des Pyrénées.
Pour rejoindre l’aire de bivouac ( 5 min ), avancez vers le Vignemale en gardant le refuge  et le plateau humide à main gauche. L’aire est délimitée sur un replat sec, au pied d’un éboulis.

Pour ceux qui préfèrent dormir à l’abri, le refuge propose 75 couchages en dortoir ainsi que le repas du soir, le petit-déjeuner et même le pique-nique pour le lendemain. On peut y prendre une douche ( froide ou chaude ) en fonction de la période.
Ma soeur et moi avons opté pour la pension complète car j’aime beaucoup les séjours en refuge. Il y a une très bonne ambiance, le repas est souvent très bon et copieux et c’est l’occasion de faire de très belles rencontres.
Pour dormir, vaut mieux prévoir son sac de couchage et ses boules-quiès car on dort par chambre de 20.
Pour découvrir le refuge et le tarif des prestations, c’est par ici : https://refugeoulettesdegaube.ffcam.fr/home.html


Etape 2 :
Refuge des Oulettes de Gaube > Pont d’Espagne
6h de marche

1. Franchissez la passerelle qui précède le refuge des Oulettes de Gaube (2151 m) et remontez le plateau en rive gauche, face au Vignemale. Au bout de l’aire de bivouac, abandonnez le plateau pour un sentier sur la droite ( ouest ). Il grimpe dans les éboulis en lacets balisés blanc-rouge-blanc. 50 m plus haut ( en dénivelé ), les lacets se prolongent dans l’herbe et autorisent de belles vues sur le glacier des Oulettes.
Le sentier vous accorde un court temps de repos pour traverser un torrent ( vers 2330 m), puis il traverse à droite pour décrire de nouveaux lacets à l’assaut dune combe ( ouest ). Vers 2430m, vous apercevez au fond de cette vallée suspendue le col des Mulets, bicolore rouge et blanc. la trace se perd un peu à l’approche d’une zone d’éboulis; restez en fond de combe en suivant les cairns ( neige tardive ). près du but, passez du granit blanc aux roches rouges ferrugineuses pour accéder au col.
1h30 de marche.

2. Col des Mulets ( 2591m ), transfrontalier. descendez sur le versant espagnol en compagnie du balisage, d’abord sur une croupe rocheuse ( nord-ouest ).
Laissez bientôt à gauche un sentier peu marqué qui plonge dans la vallée du rio Ara et engagez-vous dans la longue traversée horizontale évidente ( vers 2450m ).
Au bout de ce cheminement en balcon, le sentier remonte progressivement sur la droite, franchit un court passage escarpé de 10m, et atteint facilement le col d’Aratille.
2h30 de marche.

3. Col d’Aratille ( 2528m ), voisin d’un beau lac ( croix frontière 314 ).
Dans votre dos, remarquez la belle vue sur le versant ouest du Vignemale. Descendez maintenant en versant français en passant à droite du plan d’eau ( gros éboulis ou neige ). Vous atteignez vite un promontoire d’où l’on domine le lac d’Aratille. Pour le rejoindre, suivez bien le sentier balisé qui longe un ruisselet, puis le traverse. Dans la descente, il ne s’éloigne jamais trop du torrent principal, au pied du versant ouest du pic d’Alphonse-Meillon ( éboulis rougeâtre ).
3h15 de marche

4. Lac d’Aratille ( 2250m ), d’un bleu éclatant.
Pour descendre vers le refuge Wallon ( refuge du Marcadau ), le sentier passe en rive gauche du lac d’Aratille puis enjambe son déversoir sur un pont en bois.
Après un plat, il longe des affleurements de granit et descend en compagnie des premiers pins à crochets.
Toujours en rive droite, d’une terrasse à l’autre, il rejoint plus bas le bord d’un petit plateau ( 2000 m ) au décor magnifique.
Après une pause ombragée sous les pins, laissez à gauche de petites cascades et avancez entre dalles rocheuses et pelouses. La vallée se resserre. En bas, deux passerelles successives donnent accès à une intersection de sentiers ( 1820m ).
4h20 de marche.

5. A l’intersection des sentiers, vous pouvez aller au refuge Wallon ( refuge du Marcadau) au confluent des vallées d’Aratille et du Marcadau, avant de redescendre dans la vallée du Marcadau. Pour cela, remontez à gauche ( ouest ) en bordure du gave pour atteindre le plateau où siège le refuge du Marcadau.
Après une pause au refuge, redescendez à l’intersection des sentiers et prenez la direction qui se dirige vers la vallée du Marcadau et le Chalet du Clot.
Le sentier est large et longe une rivière. Continuez ensuite sur une petite route goudronnée et continuez à longer la rivière. La randonnée est ensuite relativement plate et facile.
Vous empruntez enfin une large route goudronnée qui mène vers le Chalet du Clos où vous pouvez vous restaurer.
Passez ce chalet et continuez direction « Pont d’Espagne ».
Vous arrivez à l’Hostellerie du Pont d’Espagne où vous pouvez passer sur la passerelle pour admirer la magnifique cascade du Pont d’Espagne.
Redescendez au parking et c’est l’arrivée.
6h de marche.

Itinéraire de randonnée extrait du guide RANDOS-ETAPES dans les Pyrénées ( 30 randonnées en boucles de 2 à 4 jours ) de Jean-Pierre Siréjol et Bruno Valcke, éditions Rando éditions.

IMG_9286

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s